C’EST QUOI LE MACRAME ?

Tout comme le tricot et le crochet, le macramé fait son come-back. Très en vogue dans les années soixante-dix les créations en macramé redeviennent tendance avec le retour du bohème chic.
Le macramé est une technique de tissage qui consiste à faire des nœuds décoratifs pour créer des bijoux, des sacs ou des objets déco: housses de coussins, rideaux, lustres, attrape-rêves, hamacs…

Cette technique de tissage particulière serait apparue chez les Perses avant d’arriver chez les tisserands du Moyen-Orient au XIIIième siècle. L’origine du mot macramé viendrait de l’arabe “Migramah” qui se traduit par frange, broderie ou encore dentelle. Les marins, sachant qu’ils sont des professionnels du nœud, ont joué un rôle important dans la diffusion et le partage de cet art. Les longues périodes passées en mer leur donnaient le temps de réaliser des objets qu’ils vendaient ou échangeaient une fois arrivés à terre. Mais on trouve aussi en Amérique Latine à l’époque sumérienne un art “le Quipu des Andes” qui peut aussi être considéré comme du macramé. Un Quipu pouvait compter des centaines de fils et des milliers de nœuds et était pour les Incas une forme d’écriture.

Le macramé est un loisir créatif qui nécessite peu d’investissement et aucun outil. On peut le travailler à partir de fils, de cordes, de laines et y ajouter des accessoires en associant par exemple l’esthétique des nœuds de macramé avec les vertus thérapeutiques des pierres dans la création de bracelets ou de pendentifs. La technique des nœuds est facile et s’acquiert très rapidement. Il y a différents types de nœuds dont les plus basiques sont le nœud d’alouette, le nœud plat et le nœud torsadé. Les nœuds plats servent à la création de bijoux tandis que les nœuds en volume permettent de réaliser des ouvrages plus complexes: tissages muraux, suspensions, abats-jours, fauteuils suspendus.

Le macramé en DIY (Do It Yourself) s’adresse à tous les âges et peut répondre à tous les goûts. Selon le projet choisi, la confection sera plus ou moins longue. Il est préférable de débuter par des ouvrages simples et rapides à réaliser tels que des bracelets ou des sous-verres et de s’essayer ensuite à des objets demandant davantage de dextérité et plus longs à réaliser. Il y a des quantités de tutoriels disponibles gratuitement en ligne pour se familiariser à la technique du macramé. Il est indispensable d’acquérir une certaine régularité dans le nouage, mais cela vient facilement au fil du temps et des ouvrages.

De nombreux magasins et sites en ligne proposent maintenant des kits comprenant les fournitures et les explications nécessaires à la réalisation d’un ouvrage choisi.

Le macramé doit avant tout être un loisir créatif et ludique. Il est donc important de ne pas se lancer tête baissée dans la realisation d’un ouvrage trop ambitieux à exécuter mais d’avoir une démarche progressive dans le choix des projets afin d’en tirer satisfaction et de ne pas abandonner trop rapidement.

Partagez cet article avec vos amis

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email